Cette analyse des causes du conflit, déclenché par l'action de forces sociales à l’œuvre au sein du système capitaliste, est reprise avec des nuances par les proches de Karl Liebknecht, qui donnent, dès 1916, à la « folie annexionniste » des dirigeants du Reich une grande responsabilité dans le déclenchement du conflit[147]. La démocratie devra faire face à 2 dangers qui la guettent : 1. Les Causes de la Deuxième Guerre Mondiale Causes no1 La première et la principale cause de la Deuxième Guerre Mondiale est Adolf Hitler. En 1961, Fritz Fischer publie en Allemagne fédérale un ouvrage, Griff nach der Weltmacht, traduit en français sous le titre Les Buts de guerre de l'Allemagne impériale, dans lequel il étudie l'opinion publique allemande durant le Premier conflit mondial. Dès la publication de 1961, l'ouvrage principal de Fischer, en posant le principe de la continuité de la politique du Reich entre 1900 et 1945 (voire au-delà)[151], déchaîne des débats qui embrasent non seulement le monde des historiens universitaires mais aussi le grand public, car, dans son livre, Fischer remet en cause la mémoire collective des Allemands sur la période précédant la période nazie[152], remettant notamment en cause les thèses des responsabilités des alliés dans l'arrivée au pouvoir de Hitler[153]. Seule la Russie, touchée dans ses sphères d'influence vitales, semble prête à prendre le risque d'un conflit avec la double monarchie[18]. À partir du coup d'état qui porte au pouvoir la dynastie des Karageorgévitch représentée par Pierre Ier de Serbie, le gouvernement de Belgrade s'éloigne de la dépendance autrichienne. Ces succès autorisent le royaume à formuler des revendications en Albanie, en échange de l'absence de revendications en Macédoine mais, peu soutenue ni par la Russie, qui ne souhaite pas « se laisser entraîner dans une guerre à l'occasion de la question du port serbe sur l'Adriatique », selon le mot d'un diplomate russe, ni par la Bulgarie, qui défend une lecture stricte du traité de mars 1912, la Serbie voit ses revendications territoriales en Albanie remises en cause lors de la conférence de Londres. Le 26 février 1909, la Porte reconnaît l'annexion de ces territoires par la double monarchie. En plus de la mobilisation militaire, la guerre mobilisa des millions de civils y compris des femmes pour les besoins des industries et … Contrairement à l'Allemagne qui manque structurellement de capitaux, la France dispose en 1914 de solides réserves financières, utilisées pour consolider les alliances politiques. Le gouverneur du Togo, Doering, proposa à ses voisins de la Gold Coast (actuel Ghana) britannique et du Dahomey (actuel Bénin) français de neutraliser le Togo pour ne pas donner aux Africains le spectacle de Blancs se disputant ent… La Première Guerre mondiale, alors appelée Grande Guerre, est une guerre internationale dont l’épicentre se trouve en Europe et qui dure de 1914 à 1918. Alors que dans les années 1900, la Russie, par sa politique de réarmement massive, avait imposé le rythme de croissance des appareils militaires de l'ensemble des pays d'Europe, c'est le Reich qui impose aux États européens son rythme d'augmentation des budgets et des effectifs militaires dans les deux années précédant le conflit[61]. À la fin de l'année 1913, une nouvelle loi militaire est proposée au vote du parlement, mais elle n'est pas encore adoptée en juin 1914[70]. Durant les premiers mois du conflit, toute une série d'arguments moraux ou politiques est avancée par les responsables des pays engagés dans le conflit pour justifier leur participation au conflit. Parmi les plus modérés de ses contradicteurs, Ludwig Dehio, dont les conclusions des années 1950 avaient permis la recherche de Fischer[154], insiste sur les choix de la politique allemande depuis 1898, qui ont acté l'échec d'une concurrence maritime avec la Grande-Bretagne, échec qui aurait incité les dirigeants allemands à se tourner vers un programme d'expansion européen[155]. Par sa puissance économique, l'Allemagne peut prétendre à une politique expansionniste et coloniale de premier plan. Depuis la signature du traité de paix, à Versailles, le 28 juin 1919, la réflexion sur la responsabilité du conflit constitue un enjeu historique et historiographique important. Un refus serbe à quelque moment du déroulement du scénario entraînerait immanquablement une « expédition de châtiment »[19]. La Russie quant à elle soucieuse de sa propre situation intérieure décide d’arrêter la guerre en signant avec l’Allemagne la paix le 3 mars 1918 (la paix de Brest litovsk). L'Italie lorgne sur l'Albanie depuis les années 1870. La panique … Comment trouver un logement Etudiant en France ? A la fin de la guerre le bilan fut désastreux pour tous les belligérants engagés dans le conflit. Les belligérants ont à charge de régler officiellement la Première Guerre mondiale après la signature de l’Armistice, à Rethondes, le 11 novembre 1918, qui a mis fin aux hostilités militaires. Les états qui souhaitent ne pas participer à une conflagration générale, notamment la Belgique et les Pays-Bas, mènent aussi une politique de réarmement : la Belgique adopte un projet de loi visant à permettre la création d'une armée de 330 000 hommes sur plusieurs années, tandis que les Pays-Bas et la Suède adoptent, par la voie de leur parlement, des lois visant au renforcement de leur appareil militaire[75]. En effet, appuyés sur les acquis juridiques nationaux et internationaux, un certain nombre de juristes, surtout après 1904[129], pronostiquent un conflit à l'échelle européenne de grande ampleur. Sur le plan matériel les dégâts ont été considérables car des villes et villages entiers ont été complètement rasés. La fin de la première guerre mondiale a vu la création de la Société des Nations chargée d'empêcher les guerres. Le caractère officiellement provisoire de cette administration ne dupe aucune chancellerie européenne : pour Vienne, il ne fait aucun doute que cette administration doit durer sans limite de temps[89]. En 1878, lors du Congrès de Berlin, la principauté de Serbie, autonome au sein de l'Empire ottoman, acquiert son indépendance et devient un royaume. En Afrique une force britannique prit possession du Togo en août 1914. LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE, CAUSES ET CONSÉQUENCES. Le 6 avril 1917 les USA entre dans le conflit après que le Congres vota la déclaration de guerre à Allemagne. Sur le plan économique, la guerre a considérablement appauvri la population qui ne mange pas à sa faim. Berchtold, conscient que la question serbe se poserait à nouveau à moyen terme, repousse les propositions de conciliations, défendant devant le chancelier allemand, favorable à partir de ce moment à une conciliation, la fermeté devant la Serbie. Le Bilan de la Première Guerre Mondiale. Guerre de coalition à l'échelle européenne, ce conflit entraîne la mort de plus de 18 millions de personnes et 20 millions de blessés. L’Afrique quant à elle fut entraînée dans e conflit par les puissances colonisatrices alors maîtres du continent. II-LES CARACTERISTIQUES DE LA GUERRE Au cours des années 1920, les Etats-Unis entrent dans une phase de reconstruction où l'économie connaît un certain essor. Les deux rois, Milan et son fils Alexandre, qui se succèdent en Serbie jusqu'en 1903 constituent des vassaux loyaux, mais turbulents, de l'empire des Habsbourg, l'un proposant à l'empire des Habsbourg d'annexer ses états, l'autre déclenchant une guerre avec la Bulgarie voisine, alliée de la Russie[78]. Elle se réalise dans un contexte chargé de souffrances, d’émotions, de rancœurs et … Ce dernier texte, même s'il est abandonné en 1910, donne aux officiers des cadres de pensées qui mettent en avant la finalité sur les moyens utilisés : il a contribué à la formation des officiers allemands engagés en 1914 dans le conflit[129]. Le thème est abordé en début de 6ème (dernière année du secondaire) avec des élèves de l’enseignement…. Ce conflit qui est aussi appelé la « Grande Guerre », est l’aboutissement des longues tensions qui minaient l’Europe et qui faisaient planer le spectre d’un embrasement total. En France, la pénétration économique prend la forme de participations prises plus ou moins discrètement, dans les entreprises sidérurgiques françaises, en Lorraine et en Normandie[141]. Les Etats-Unis sontdésormais la première puissance mondiale. 1918 fut l’année décisive, les armées allemandes n’ont pas pu résister à la coalition organisée contre elle, leurs positions furent partout harcelées et le 11 novembre 1918 l’Allemagne signe l’armistice marquant ainsi la fin de la guerre. • Catastrophe démographique : 10 millions de morts, 6 millions d'invalides (les "gueules cassées"), et 10 millions de morts supplémentaires en … Les armées se battirent dans conditions climatiques effroyables (boue neige…). Pour l'historien Fritz Fischer, c'est dans ce contexte d'effritement de ses alliances que le Reich incite son allié austro-hongrois à se montrer ferme lors de la crise de juillet 1914[25]. En 1913, devant la perte d'influence générale du Reich en Europe, les hommes d'État allemands sont amenés à soutenir totalement et aveuglement leur allié autrichien dans sa politique balkanique : les dirigeants allemands, Guillaume II le premier, se voient obligés, alors que l'Autriche-Hongrie commence à se tourner vers l'Entente pour ses besoins de financement[40], de s'aligner totalement sur la politique de son entreprenant allié, comme l'affirme Guillaume II après son entretien avec Berchtold[41]. B-les causes immédiates ou causes directes  Définition, Résumé, Dates clés, Causes, Conséquences de la Première Guerre Mondiale, surnommée la Grande Guerre ou Guerre de… En parallèle, à partir de 1860 s’opère une libéralisation des échanges internationaux par le … Ainsi, les conférences internationales de 1899 et 1907 tentent-elles de parvenir à la création d'un droit de la guerre, rapidement remis en cause par les militaires allemands, qui subordonnent les moyens déployés à l'objectif à atteindre[1]. Cette analyse est remise en cause par Karl Kautsky, pour qui le développement du capitalisme, l'ultra-impérialisme, selon ses mots, interdit justement le déclenchement d'un conflit de grande ampleur entre nations. Malgré tout, le cas contraire (l'acceptation de la note) est envisagé par les diplomates allemands[23], d'autres exigences seraient présentées[21]. Ce bourrage de crâne n'est pas unique : ainsi, à partir de 1904, les débats juridiques préparatoires à la conférence de La Haye, ou encore la publication en France d'un texte émanant de l'état-major allemand, les Lois de la Guerre continentale, ressuscitent la méfiance française à l'encontre du Reich. A droite : les mouvemen… Face à ce revirement politique, certains responsables militaires de la double monarchie se montrent favorables au déclenchement d'une guerre préventive contre cet allié incertain[47]. Cet effort de guerre se traduit au prime abord par un enrôlement massif de soldat estimé a près de 200 000.Ce sont en majeure partie ce qu’on appelait les Tirailleurs Sénégalais. CONCOURS EAUX ET FORÊTS 2020 DÉPÔT EN LIGNE, LISTES DES CANDIDATS INSCRITS AU CONCOURS FASTEF 2020 ; TOUT ERREUR CONSTATEE DOIT ETRE SIGNALEE AU PLUS TARD LE 04 SEPTEMBRE 2020, ECOBANK-Avis aux Etudiants: Paiement des Bourses d’Avril, La Sénélec recrute plusieurs jeunes pour Stage et Emploi, Campusen-Sortie de la Première vague d’orientation des nouveaux Bacheliers, Déposer demande d’emploi – Stage au Port Autonome de Dakar, Résultats Concours ENDSS ;section infirmier d’Etat session 2017: Listes des candidats admis, UN CAS POSITIF AU LYCÉE DE VÉLINGARA, LES ÉLÈVES PARTENT EN GRÈVE, Offre d’emploi : MOON recrute un Chargé d’Agence, L’UNESCO met en ligne sa plateforme de formation dédiée à l’Afrique francophone. La Première Guerre mondiale, alors appelée Grande Guerre, est une guerre internationale dont l’épicentre se trouve en Europe et qui dure de 1914 à 1918. - Systèmes d’allianes : La triple entente et la triple alliance. Constitués sur la base d'un rapprochement entre hommes d'affaires, hommes politiques et serviteurs de l'État, des groupes de pression en faveur d'une politique étrangère active se développent au tournant du XXe siècle. La volonté, de la part de l'Allemagne, de se comporter comme une puissance militaire et économique développa la crainte des autres Etats européens vis-à-vis de ce pays, et influença donc les relations diplomatiques. Le 3 août, l’Allemagne déclare la guerre à la France après lui avoir donné 72 heures pour se prononcer sur son engagement ou non dans la guerre germano russe. Ainsi, les tentatives allemandes de pénétration économique et politique dans l'Empire ottoman (renouvellement de la concession du Bagdadbahn, ou encore demande de concession de territoires en Mésopotamie, à des fins pétrolières ou agricoles) renforcent les antagonismes anglo-allemand et germano-russe[113]. Le texte de l'ultimatum austro-hongrois, savamment rédigé pour être repoussé[28], n'accuse pas la Serbie d'être responsable de l'attentat, mais simplement d'avoir rompu les accords de 1909, qui l'obligeaient à « des rapports de bon voisinage » avec son voisin septentrional : le gouvernement de Belgrade aurait laissé se développer sur son territoire des organisations menant une propagande en faveur du mouvement slave du Sud. Le 28 juin 1914, l'archiduc-héritier François-Ferdinand d'Autriche est assassiné lors d'une visite dans la ville de Sarajevo[3]. Le conflit s’étendit à l’échelle planétaire avec l’entrée en guerre des États-Unis, le 6 avril 1917, puis de la Chine, le 14 août 1917. Le Salon International de l'Etudiant au Sénégal, LES ÉCOLES PRIVÉES DE FORMATION DU SÉNÉGAL, LES FILIÉRES DE FORMATION PROFESSIONNELLE. Ainsi, la Russie redevient active dans la péninsule balkanique, mettant fin à un demi-siècle d'entente avec la double monarchie, sanctionnant le relatif effacement russe de la péninsule balkanique[103]. Devant cette fermeté, le gouvernement russe procède à la mobilisation générale le 30 juillet, ce qui entraîne la mobilisation allemande[37]. A- Les héritages de la Première Guerre mondiale À la conférence de la Paix réunie à Paris, de janvier à mai 1919, le "conseil des quatre" (France, Royaume-Uni, Italie et États-Unis) avait imposé la volonté des vainqueurs aux En d… Cette croissance est démographique, économique et impérialiste, démographique, parce que l'Allemagne gagne 17 millions d'habitants en 25 ans, voyant sa population passer de 49 millions d'habitants en 1890 à 66 millions en 1914. La Première Guerre Mondiale est remportée par la Triple Entente, dont la France, contre la Triple Alliance, dont l'Allemagne. Vers la fin du XIXième siècle les nations européennes étaient en concurrence dans plusieurs domaines (commerce, colonies), Chaque État chercha à conclure des alliances pour ne pas se retrouver isolé en cas de guerre. LA PREMIERE GUERRE MONDIALE : CAUSES ET CONSÉQUENCES. Après plus de quatre années de combats, Le nombre des victimes s’éleva à plus de 8 8 millions de militaires et plus de 13 13 millions de civils. La double monarchie, sous la direction militaire de Franz Conrad von Hötzendorf[68], prévoit elle aussi une augmentation substantielle de l'armée commune et des unités territoriales des deux parties de la monarchie, entraînant une hausse du budget militaire, porté à 250 millions de couronnes[69] ; en effet, Conrad, proche de François-Ferdinand, souhaite donner à la monarchie des moyens militaires à la mesure de sa place au sein des puissances européennes et accélérer la mutation de l'armée austro-hongroise[68]. À partir de ce moment, les partisans de la réunion de tous les Serbes, voire de tous les Slaves du Sud, dans un seul État exercent une forte influence sur le gouvernement de Belgrade. A gauche : le bolchévisme et le communisme 2. INTRODUCTION L’attaque allemande contre la Pologne dés septembre 1939 déclenche la seconde guerre mondiale. Evaluatrion sur la première guerre mondiale et ses conséquences INTRODUCTION Après plus de 4 années de guerre acharnée, les canons se taisent en Europe et dans le reste du monde. À l'issue du second conflit, les petits États balkaniques, tous agrandis des dépouilles ottomanes, ne sont pas satisfaits par les partages territoriaux imposés par les grandes puissances; cette insatisfaction participe à la modification des rapports de force entre grandes puissances, Russie et Autriche-Hongrie dans la péninsule balkanique[124]. Ainsi, souhaitant s'opposer à la mainmise française sur le pays, mainmise qui organise autour des réformes que souhaite mettre en place le président français dans le pays, Guillaume II se rend à Tanger, prononce un discours dans lequel il affirme que le Reich défendra la souveraineté du royaume chérifien, puis obtient du gouvernement français la démission de Théophile Delcassé, ministre français des affaires étrangères, partisan d'une politique de fermeté. À la veille de la Première Guerre mondiale, il couvre un million de kilomètres. Depuis la guerre de Crimée, la péninsule balkanique, placé sous la suzeraineté d'un Empire ottoman moribond, constitue un champ clos pour les rivalités entre les grandes puissances européennes. Résumé de la Première Guerre Mondiale ( début : 28 juillet 1914 - fin : 11 novembre 1918). En 1912, la durée du service militaire avait été portée à trois années pour les unités montées (deux années pour les unités non montées), tandis que le contingent annuel de l'armée commune avait été porté de 103 000 à 160 000 hommes en temps de paix[70]. A-Les Causes Lointaines ou indirectes Du point de vue économique, la croissance est plus spectaculaire encore, puisque sa production de charbon triple entre 1890 et 1914 et la production d'acier est supérieure à la somme des productions des trois futurs pays de l'Entente[139] ; cette croissance fournit au Reich, dans les années précédant le conflit, le moyen d'une infiltration économique chez ses voisins, Autriche-Hongrie, France, Empire russe, par le biais d'une politique d'achats de concessions minières et pétrolières, d'entreprises industrielles : ainsi, la Steaua Romana, entreprise de commercialisation du pétrole roumain, est fondée avec des capitaux de la Disconto Gesellschaft, et obtient le monopole de commercialisation des productions pétrolières roumaines en Europe[140]. ... En 1870, le réseau mondial approche les 300 000 km. Ainsi, au sein du Reich, un certain nombre de pamphlétaires nationalistes du début du XXe siècle tend, surtout à partir de la mise en application de l'Entente cordiale à opposer l'idéalisme des Allemands au matérialisme des Anglo-Saxons, le « héros » germanique s'opposant au « boutiquier » britannique[20]. Ces personnes sont souvent rejetés par la société car ils rappellent la période de Guerre, de souffrance et de démolition. Ainsi, dès 1898, les rivalités pour la possession d'îles dans l'océan Pacifique et le contrôle de régions sur la route des Indes met aux prises le Reich avec l'ensemble des acteurs de la région, États-Unis, Japon, Grande-Bretagne. Le Royaume Uni et la France sont les deux plus grandes puissances coloniales. Une guerre commerciale, la guerre des cochons, constitue la première manifestation de cette nouvelle orientation, l'Autriche souhaitant mettre à genoux économiquement le royaume serbe; cette guerre commerciale est rapidement suivie de l'annexion formelle des sandjaks de Bosnie et d'Herzégovine, devant laquelle la Serbie est impuissante, en l'absence de réelle intervention russe pour contrecarrer le fait accompli autrichien[79]. Ses tentatives de médiation poussent la Double Monarchie, et son ministre commun des Affaires étrangères, Leopold Berchtold, à accélérer encore le déroulement du scénario de la crise et à répondre que toutes les démarches de conciliation sont « dépassées par les évènements »[36]. Enfin parmi les clauses, il fut décidé la création de la Société des Nations. La Serbie, abandonnée à son sort face à la double monarchie, doit reconnaître l'annexion des Sandjaks de Bosnie et d'Herzégovine, le 31 mars 1909[105], démobiliser son armée et s'engager à entrentenir avec la double monarchie des relations de bon voisinage[87]. Aux termes de cette convention, la défense de la Manche et de la Mer du Nord est confiée à la Royal Navy tandis que la flotte française est déployée en priorité en Méditerranée : aux yeux du gouvernement britannique, toute menée offensive dans la Manche, comme toute offensive en Belgique, est alors considérée comme une déclaration de guerre. Depuis la Conférence de Berlin, les États européens se sont taillé en Afrique des empires coloniaux. À cette augmentation des effectifs s'ajoute, avec l'aide financière de la France[73], une modernisation de l'artillerie et la création de nouvelles lignes de chemins de fer vers les frontières allemande et autrichienne[72]. À SUIVRE LA SUITE.. Même si le contexte international du printemps 1914 laisse entrevoir aux intellectuels le déclenchement à court terme d'un conflit à l'échelle européenne[1], c'est l'assassinat de l'héritier du trône impérial et royal, François-Ferdinand d'Autriche-Este, qui ouvre le « troisième chapitre des guerres balkaniques », selon le mot du chancelier allemand, Theobald von Bethmann-Hollweg, qui affirme en mars 1914, qu'il deviendra rapidement un conflit européen[2]. À cette alliance austro-allemande, se joint l'Italie en 1881, mais cet apport ne constitue pas un renfort fiable. ), à la fin de l'année 1919, sa propre vision des faits. Aucun des deux belligérants ne s’était préparé au conflit au sud du Sahara. Le bilan de la Première Guerre Mondiale est désastreux et très lourd. En septembre, le Cameroun fut envahi par les Britanniques venus du Nigeria et par les troupes françaises de l’Afrique Équatoriale Française. 9 millions de personnes ont perdu la vie et des millionsd’autres sont blessées. Ainsi, Nikola Pašić, premier ministre du royaume de Serbie, apprend la nouvelle alors qu'il est en déplacement au Kosovo, et organise la réponse serbe diversement, durant le mois de juillet 1914 : dans un premier temps, le cabinet serbe ne doit pas modifier son programme et envoie des condoléances à Vienne[10] ; puis, dans un second temps, à partir de la prise de position hongroise en faveur du conflit, au milieu du mois de juillet, le président du conseil serbe prépare la réponse serbe à une réaction austro-hongroise ; enfin, la réception de l'ultimatum le 23 juillet ouvre la dernière période politique de l'action de Pašić, inquiet devant la montée des menaces[11]. © 2020 - Sénégal Education. Son discours est relayé par des publications de presse aux titres évocateurs : Das grössere Deutschland (l'Allemagne plus grande), Der Panther, du nom de la canonnière allemande envoyée à Agadir en 1911, fondée en 1912[137],[127]. Les Etats- Unis sontdésormais la première puissance mondiale. A. les conséquences dans le monde La première guerre mondiale qui débuta le 28 28 juillet 1914 1914 et prit fin le 11 11 novembre 1918 1918, a été un véritable désastre pour l’humanité.